Qu’est-ce que les TCC ? 
Les TCC sont des thérapies brèves qui portent sur les interactions et l’interdépendance entre les émotions, les pensées et les comportements. La phrase « vous ressentez les choses comme vous les pensez » est une bonne illustration du principe sur lequel repose les TCC. En effet, les émotions que vous allez ressentir face à une situation donnée ne sont bien souvent que le résultat de linterprétation (cognitive) que vous faites de cette situation (logique, me direz-vous). Mais les TCC s’intéressent également minutieusement à vos comportements puisqu’ils dépendent des émotions que vous avez ressenti face à une situation donnée. D’autant plus que vos comportements ont, à leur tour, une influence directe (ou indirecte) sur vos émotions et votre façon de pensée. 
Malheureusement, il peut arriver que la signification que vous attribuez à certaines situations soit irréaliste et/ou inexacte et que cela engendre des émotions et des comportements inadaptés, contre-productifs et parfois extrêmes. 
 
Les TCC ont pour objectif de vous aider à prendre conscience de vos interprétations erronées et à les modifier ainsi que vos comportements, de manière à améliorer votre état émotionnel. Ce sont des thérapies ancrées dans le présent, qui se concentrent sur vos problèmes actuels mais tout en prenant en compte leurs causes et facteurs historiques. 
Les TCC sont des thérapies validées scientifiquement et qui s’appuient sur les résultats de la recherche pour vous proposer un accompagnement adapté à votre problématique et à vos besoins. Elles permettent aux personnes de retrouver une santé mentale de qualité qui perdure sur le long terme après l’arrêt de la thérapie.

 

L’une des particularité des TCC est que vous êtes acteur de votre thérapie. En effet, l’utilisation de techniques scientifiques concrètes vous permettront, au fil du temps, d’acquérir de nouvelles compétences utiles que vous pourrez réutiliser vous-même, lors de nouvelles situations difficiles.
 
Les Thérapies Comportementales et Cognitives. Pour qui ? Pour quoi ?
Les TCC sont indiquées pour les enfants, adolescents, adultes et personnes âgées en souffrance, qui souhaitent améliorer leur qualité de vie et qui se sentent prête à s’engager et s’impliquer dans leur psychothérapie (pendant et entre les séances). Les TCC permettent également de réaliser des thérapies de couple. 
 
Les TCC sont des thérapies qui sont collaboratives (le thérapeute et le patient travaillent ensemble vers le même but), interactives (le thérapeute et le patient déterminent ensemble les objectifs de la prise en charge) et pédagogiques (le thérapeute prend soin d’expliquer au patient les différentes techniques qui lui permettront d’initier une démarche de changement). Sachez que rien n’est mis en place sans votre accord explicite. 
 
 
Les TCC ont fait l’objet de nombreuses études de validation scientifiques et sont reconnues comme étant particulièrement efficace pour les troubles anxieux (phobies spécifiques, phobie sociale, TOC, trouble panique avec ou sans agoraphobie, trouble de stress post-traumatique, trouble anxieux généralisé) et les troubles dépressifs. Pour le cas ou le degrés de gravité de ces troubles serait de modéré à sévère, une association de la TCC avec un traitement anxiolytique ou antidépresseur serait intéressant. 
 
Les TCC ont également fait leur preuves dans le traitement des troubles suivants : 

Addictions, troubles bipolaires, troubles de la personnalité, troubles du comportement alimentaire, troubles du sommeil/Syndrome de fatigue chronique, difficultés relationnelles, conduites/idées suicidaires , faible estime de soi , douleurs chroniques, deuil/perte d’un proche , rupture difficile, difficultés conjugales, dysfonctionnements sexuels, etc.

 

Les TCC peuvent vous permettre également de vous affirmer, d’apprendre à gérer votre stress et votre anxiété, d’acquérir de nouvelles compétences/habiletés sociales, d’apprendre à gérer vos émotions, etc. 
 
Pour ce faire, le thérapeute a recours à un ensemble d’outils thérapeutiques dont voici les principaux : 
L’auto-observation, la restructuration cognitive, l’exposition comportementale, la gestion des émotions, la relaxation, l’utilisation de tests psychométriques, etc.