Trouble anxieux généralisé ou autre trouble anxieux ?

Le trouble anxieux généralisé, aussi appelé TAG est un trouble anxieux qui peut se manifester de diverses manières, dans tous les domaines de la vie. Et il n’est pas facile de faire la différence avec d’autres troubles qui sont également caractérisé par une tendance aux inquiétudes excessives comme par exemple l’hypocondrie ou le trouble obsessionnel-compulsif. Mais alors, comment faire pour reconnaitre le TAG d’un autre trouble anxieux ?
 
Dans le TAG, nous retrouvons à chaque fois des inquiétudes excessives et incontrôlables sur des sujets précis de la vie quotidienne. Nous allons nous questionner, évaluer les risques de ce que nous redoutons, tenter de chercher des solutions à des problèmes qui ne se sont même pas encore passés, etc. Ce processus se traduit par un ressassement de pensées anxieuses et donne ensuite lieu à des comportements bien précis. Recherche de réassurance, prises de précautions, vérifications, procrastination, etc. Autant de comportements qui peuvent générer un apaisement sur le moment mais qui, sur le long-terme, ne font que renforcer les inquiétudes et l’anxiété.
 
Ces processus et ces comportements doivent certainement vous paraitre familiers si vous souffrez d’un trouble anxieux, quel qu’il soit. Comment faire pour différencier le TAG d’un autre trouble ? C’est ce que nous allons voir.
Commençons déjà par définir les caractéristiques du TAG : 
les 3 critères principaux sont les suivants :
  • l’inquiétude (aussi appelé « souci » en Amérique du Nord) en est la symptôme principal. Elle est présente presque tous les jours, quasiment toute la journée pendant au moins 6 mois.
  • cette inquiétude est intrusive et incontrôlable, c’est à dire qu’elle s’impose à nous même si on essaye de s’en débarrasser.
  • au moins 3 symptômes physiques et physiologiques résultant de l’anxiété doivent être ressentis
 
Un autre critère très important est également à prendre en compte, le retentissement sur la vie de la personne. En effet, le TAG est un trouble qui amène énormément de souffrance et de handicap dans la vie de la personne qui en souffre.
 
Enfin, il existe ce qu’on appelle un critère d’exclusion pour le diagnostic du TAG. Ça veut dire que pour considérer que c’est bien d’une anxiété généralisée dont vous souffrez, vos inquiétudes doivent porter sur les thèmes d’inquiétudes propres au TAG et non pas à d’autres troubles anxieux. Je vous explique la différence juste après 😉
TAG ou hypocondrie ?
Commençons par le diagnostic le plus souvent confondu avec l’anxiété généralisée, l’hypocondrie. Les critères diagnostiques de l’hypocondrie selon le DSM sont les suivants :
  • la préoccupation centrée sur la crainte ou la certitude d’être atteint d’une maladie grave, fondée sur une interprétation erronée de symptômes physiques par la personne
  • la persistance des préoccupations et des certitudes malgré des examens médicaux adaptés et rassurants
  • les préoccupations et les croyances ne doivent pas être dues à une idée délirante et ne doivent pas se limiter à des préoccupations centrées sur l’apparence.
  • les préoccupations sont à l’origine d’une souffrance cliniquement significative et d’une altération du fonctionnement de la personne
  • la perturbation doit durer au moins 6 mois
  • les préoccupations ne doivent pas mieux être expliquées par un trouble anxieux généralisé ou un autre trouble psychiatrique
 
On retrouve dans l’hypocondrie le même processus de préoccupations et d’inquiétudes que dans le TAG à la différence que dans le TAG, les inquiétudes doivent porter sur au moins deux thèmes différents. Dans l’hypocondrie, les préoccupations se focalisent sur le thème de la santé. On ne retrouvera pas de préoccupations centrées sur les relations sociales ou sur l’argent par exemple.
 

TAG ou trouble panique/agoraphobie ?
Le trouble panique est un trouble caractérisé par la présence d’attaques de paniques récurrentes (aussi appelées crises d’angoisse) qui sont des montées d’anxiété rapides et brutales. Ces attaques de panique peuvent prendre différentes formes en fonction des différents symptômes qui peuvent les accompagner (tachycardie, difficultés respiratoires ou sensation de déréalisation/dépersonnalisation, etc.). Elles peuvent être accompagnées par des pensées inquiétantes comme la peur de devenir fou, la peur de mourir, de perdre le contrôle, etc.
 
L’agoraphobie est un trouble qui accompagne le trouble panique dans un cas sur deux. Elle se caractérise par la peur d’éprouver de l’anxiété ou de faire une attaque de panique dans un endroit duquel il serait difficile de sortir s’il devait se passer quelque chose (comme par exemple si on fait une attaque de panique ou un malaise).
Ces deux troubles sont très souvent liés car les situations redoutées dans l’agoraphobie sont généralement des situations dans lesquelles on a déjà fait des attaques de panique et qu’on tente d’éviter.
 
Dans l’agoraphobie, les anticipations anxieuses (qui amènent les évitements de certains lieux) peuvent être confondus avec les inquiétudes du TAG. La différence est qu’encore une fois, les anticipation anxieuses de l’agoraphobie ne sont liées qu’à un seul thème : la peur de refaire des attaques de panique.
 
Notez qu’il est tout à fait possible de souffrir d’un TAG et de faire des attaques de panique sans pour autant souffrir d’un trouble panique !
 

TAG ou anxiété sociale ?
L’anxiété sociale se caractérise par la peur et l’évitement des situations et interactions sociales. La personne va appréhender et éviter toute situation qui l’exposera au regard des autres et si elle doit y être confrontée, elle aura tendance à focaliser son attention sur ses signaux internes et son propre comportement, ce qui viendra alimenter des pensées automatiques qu’on appelle anticipation anxieuse similaires aux inquiétudes dans le TAG comme par exemple « si je rougis ils vont tous se moquer de moi » ou alors « je ne vais pas aller à cette fête, je serai trop ridicule ».
 
La différence entre le TAG et la phobie sociale se trouve à l’origine des inquiétudes. En effet, comme déjà dit plus haut, les inquiétudes du TAG sont centrées sur au moins deux thèmes différents tandis que dans la phobie sociale, l’anticipation anxieuse se manifeste uniquement par rapport aux situations sociales qui sont redoutées et évitées sinon très mal vécues.

 
TAG ou TOC ?
Voilà un diagnostic différentiel qui peut poser problème. Le trouble obsessionnel-compulsif est un trouble anxieux qui se caractérise par la présence d’obsessions (des pensées récurrentes qui déclenchent une anxiété très importante) qui peuvent s’accompagner (ou non) de compulsions, c’est à dire des comportements de neutralisation qui prennent souvent la forme de rituel pour faire diminuer l’anxiété générée par les obsessions.
Nous pouvons voir ici que les obsessions peuvent être (et sont) très souvent confondues avec les inquiétudes du TAG mais voici quelques éléments pour vous permettre de faire la différence : contrairement aux inquiétudes, les obsessions portent généralement sur les mêmes scénarios. De plus, les obsessions sont le plus souvent ego-dystoniques (c’est à dire que les patients les rejettent et reconnaissent leur caractère absurde) tandis que les inquiétudes peuvent être égo-syntoniques (certains patients pensent que leurs inquiétudes sont normales et en accord avec leurs valeurs). Dans le TAG, les scénarios catastrophes sont souvent changeants tandis que les obsessions du TOC sont généralement les mêmes. Enfin, les inquiétudes dans le TAG empêchent rarement la personne de fonctionner (c’est à dire de faire ce qu’elle a à faire) alors que les obsessions empêchent la plupart du temps la réalisation de toute autre activité que les compulsions qu’elles déclenchent.
Finalement, le trouble anxieux généralisé est un trouble extrêmement complexe qui mérite une attention toute particulière et une formation spécifique. Si vous pensez souffrir de ce trouble, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un(e) psychologue formé(e) aux thérapies comportementales et cognitives ou et/ou d’un psychiatre pour pouvoir bénéficier d’une prise en charge adaptée !
 
N’hésitez pas également à vous rendre sur la page du programme TAG: Ton Anxiété Gérée si vous souhaitez vous débarrasser de vos angoisses de manière autonome et à votre rythme !

1 commentaire

  1. […] les personnes souffrant de trouble anxieux généralisé peuvent être divers et variés (c’est d’ailleurs grâce à ça que l’on reconnait un TAG d’un autre trouble ….On retrouve les inquiétudes portées sur le thème des études ou du travail […]

Les commentaires sont fermés.