17 Septembre, journée mondiale de l'arthrose

Arthrose du genou : quel impact sur la santé mentale ?

L’arthrose est une maladie caractérisée par l’inflammation de l’articulation souvent due à des dommages au cartilage et aux autres tissus environnants. Cette maladie touche en moyenne 13% des femmes et 10% des hommes âgés de 60 ans et plus. De plus, elle induit généralement une limitation des activités de la vie quotidienne ainsi qu’une réduction de la qualité de vie et par conséquent une dégradation de la santé mentale. Plusieurs études se sont penchées sur cette dégradation de la santé mentale chez les personnes souffrant d’arthrose (ou plus généralement de douleurs) du genou et plus particulièrement sur l’apparition de symptômes dépressifs
 
En effet, une étude japonaise de 2018 a suivi 573 participants (260 hommes et 313 femmes) âgés de 65 ans et plus pour tenter de faire le lien entre douleur au genou et symptômes dépressifs. Le niveau de douleur au genou, la perte de fonction motrice ainsi que les symptômes dépressifs ont été évalués à l’inclusion de l’étude et deux ans plus tard. 
Les résultats de cette étude ont démontré que : 

  • Après deux ans, 12% des participants avaient développé des symptômes dépressifs et que la douleur au genou et la perte de fonction motrice étaient toutes les deux associées avec le développement de ces symptômes 
  • Les douleurs nocturnes, les difficultés à enfiler et retirer ses chaussettes et les difficultés à monter et descendre d’une voiture étaient les facteurs les plus associés avec le développement de symptômes dépressifs.  
Le 17 Septembre est la journée mondiale de l'arthrose du genou
D’autres études ont également démontré le lien entre santé mentale et douleur au genou mais d’une autre façon. Les études en la matière ont démontré qu’il existe cinq facteurs inter-reliés qui influencent la douleur
  1. Les troubles physiques causés par une intervention chirurgicale, une maladie ou une blessure 
  2. La tension musculaire
  3. La fatigue
  4. L’anxiété 
  5. Les symptômes dépressifs et autres émotions négatives
 

L’interaction entre tous ces facteurs correspond à ce que l’on appelle le cycle de la douleur. C’est à dire que la douleur peut engendrer de la frustration, de la colère ou de l’anxiété, qui peuvent engendrer de la fatigue et qui vient, à son tour, raviver ou intensifier la douleur physique. 

Les études dans le domaine ont démontré que souffrir d’arthrite influençait grandement le développement de symptômes dépressifs mais également que les personnes souffrant de dépression avaient plus de risque de souffrir d’arthrite. De plus, ces études ont également montré que les douleurs ressentis étaient plus intenses les jours ou l’humeur des participants était moins bonne et qu’ils rencontraient des difficultés relationnelles avec leur conjoint(e). 
 

Enfin et de manière plus générale, certains auteurs ont avancé le fait que les personnes souffrant de symptômes dépressifs avaient 3 fois plus de risque de développer des maladies/douleurs chroniques.  
 

Ces résultats nous montrent donc que lorsque votre humeur n’est pas au beau fixe, il est possible que vous ressentiez les douleurs de manière plus intense, et la douleur risque de vous rendre irritable, ce qui peut provoquer des difficultés relationnelles avec votre entourage, et encore plus miner votre moral (et ainsi de suite). C’est pour cette raison qu’il est extrêmement important de pouvoir vous faire diagnostiquer (aussi bien pour l’arthrose que pour les symptômes dépressifs) le plus rapidement possible de manière à prévenir l’installation du cycle de la douleur.  
Pour ce faire, il existe de nombreuses solutions : 
 
Les médicaments
Les traitements médicamenteux peuvent être une bonne alternative, aussi bien pour soulager votre douleur physique que psychique. Malheureusement, certains effets secondaires peuvent compliquer la prise du traitement et/ou engendrer d’autres difficultés. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre médecin traitant pour vous renseigner sur les options médicamenteuses qui s’offrent à vous !
 
L’exercice physique 
L’exercice physique est un très bon allié pour qui souffre de troubles dépressifs et d’arthrose ! En effet non seulement il est considéré comme un traitement à part entière (et aussi efficace que la psychothérapie ou les médicaments) de la dépression mais il vous permettra également de limiter les douleurs et l’impact de l’arthrose sur votre mobilité.
 
Les TCC
Les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) sont des thérapies brèves, orientées vers le présent qui vous permettront d’entraîner votre cerveau à éviter les pensées négatives, ce qui va, à son tour, agir sur vos émotions (donc votre humeur à plus long terme) et ce qui agira, à son tour, sur la vision que vous avez du monde
Des études ont démontré que les TCC étaient efficaces pour soulager la douleur et les symptômes dépressifs chez les personnes atteintes de maladies chroniques, et surtout lorsque les séances étaient réalisées peu de temps après le diagnostic. Par exemple, une méta-analyse sur le sujet a démontré une diminution de l’intensité des douleurs pour 43% des participants. Cette méta-analyse a également révélé que l’efficacité des séances en ligne (par visio) était similaire à celle des séances en présentiel

Vous trouverez une description plus complète des TCC à cette adresse !

 

L’EMDR

L’Eye Movement Desensitization & Reprocessing (EMDR) est comme les TCC, une technique scientifiquement validée et reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette technique se base sur les mouvements oculaires pour désensibiliser et reprogrammer. A la base, cette technique a été démontrée particulièrement efficace pour les traumatismes mais de plus en plus d’études commencent à démontrer son efficacité pour d’autres troubles, y compris pour les douleurs chroniques (pour lesquelles les résultats des études scientifiques sont encourageants.).

 

La méditation
Les exercices de méditation tels que le yoga, le tai-chi, ou encore la méditation de pleine conscience peuvent vous aider à réguler vos émotions en limitant les ruminations et donc à briser le cycle de la douleur. Vous pouvez vous inscrire dans des ateliers/clubs mais vous pouvez également trouver de petits exercices de méditation de pleine conscience sur YouTube par exemple !  

Si vous souffrez ou pensez souffrir d’arthrose du genou, Ted Orthopedics est une start-up spécialisée en orthopédie « connectée » (c’est-à-dire avec une application mobile pour vous aider et vous soutenir) qui va très prochainement lancer un nouveau dispositif médical pour soulager l’arthrose du genou. 

Vous pouvez d’ores et déjà remplir le questionnaire qui porte sur l’impact des douleurs au genou sur la vie quotidienne et ainsi recevoir des conseils personnalisés par mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *