Fait-on réellement passer 90% des informations par les canaux non verbaux ?

De nombreux coachs en développement personnels vous le diront, il existe une règle lorsque l’on parle de communication non-verbale, c’est la règle des 7-38-55. Cette règle stipule que 90% de ce que l’on dit passe par les canaux non verbaux. Plus précisément, il semblerait que seulement 7% des informations passent par le canal verbal, 38% par le canal paraverbal (le ton de la voix, la rapidité du discours, l’intonation, etc.) et 55% par le canal non verbal c’est à dire le langage corporel. 
 
Sauf que si vous tentez de regarder une série sans le son (c’est à dire sans les informations purement verbales), soyons honnête vous n’allez pas comprendre grand chose (sauf si vous regarder Mister Bean mais c’est de la triche). Mais alors, d’ou viens cette intox, ce mythe, cette arnaque ? 
 
Et bien cela vient des études d’Albert Mehrabian qui réalisa 2 études en 1967 dans lesquelles il essayait d’identifier la contribution des différents canaux de communication dans nos interactions. Les résultats de ces expériences ont donné la fameuse règles de 7-38-55 seulement, Mehrabian est resté vigilant quant à la généralisation de ces résultats car ils ne portent que sur la communication des émotions (positives et négatives). 
 D’ailleurs, suite à l’ampleur de ce bullshit qui détourne les résultats de ses travaux, Mehrabian est intervenu sur son site internet en rappelant que cette règle ne vaut que pour les communications émotionnelles et sentimentales, à l’exclusion de toutes les autres. 
Pourquoi c’est important de le souligner ? Et bien parce qu’en plus des coachs en développement personnel qui vendent des formations exorbitantes sur l’importance de la communication non verbale dans nos interactions (comme par exemple pour les préparation aux entretiens de recrutement), cette mauvaise interprétation est aussi à l’origine de certaines théories qui stipulent que l’on peut détecter la présence de mensonge en observant les signaux non verbaux et paraverbaux des sujets comme par exemple le regard fuyant ou certains tics corporels (spolier : c’est totalement faux). 
 Pour autant, il ne faut tout de même pas totalement oublier la règle de Mehrabian. Elle nous apprend que les émotions se manifestent de façon privilégiée par les canaux non verbaux et paraverbaux, ce qui est une information non négligeable dans nos interactions.  
 
Source : Cerveau & Psycho n°122

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *