Comment entretenir ou sauver son couple selon le Docteur John Gottman

Le docteur Gottman est un professeur de psychologie américain qui est considéré comme l’expert du couple aux Etats-Unis. Avec son épouse, il a créée le Seatle Marital and Family Institute ou il a étudié plusieurs centaines de couples dans la vie de tous les jours, leurs interactions quotidiennes (on ne peut plus banales) mais aussi leurs façons respectives d’entamer et de conclure une dispute, de gérer les conflits récurrents, etc.

Son livre, “Les Couples Heureux Ont Leurs Secrets” (“The Seven Principles for Making Marriage Work” en anglais) est basé sur toutes les observations qu’il a pu avoir au sein de cet institut (le “Love Lab”) et nous explique quelles sont les 7 lois qui régissent les mariages heureux.

Pour le docteur Gottman, l’intelligence émotionnelle est au coeur de la réussite d’un mariage. Pour lui, la différence entre les couples heureux et les couples malheureux est que les couples heureux parviennent à neutraliser les émotions et pensées négatives qu’ils ont l’un pour l’autre (et qui existent dans tous les couples) de façon à ce qu’elles ne puissent pas venir parasiter leurs émotions ou pensées positives. C’est ce qu’il appelle des couples émotionnellement intelligents.

Alors, dit comme cela, ça parait facile. Et pourtant, en France, on compte environ 130 000 divorces par an selon l’INSEE contre 226 000 mariages sur l’année 2016. Alors, quelles sont les clés pour entretenir la flamme au sein de notre couple ?

Contrairement aux idées reçues, la communication (l’écoute active plus précisément) n’est absolument pas la clé qui va faire perdurer ou sauver votre couple. La communication, c’est la base de toutes les relations sociales que vous allez avoir, personnelles ou pas. En matière de couple, c’est une qualité certes nécessaire pour améliorer les conflits mais malheureusement non suffisante pour garantir la réussite d’un couple ou sauver un mariage.

De plus, encore une fois contrairement aux idées reçues, les conflits et disputes au sein des couples n’ont rien de catastrophique, même lorsqu’ils se transforment en véritables scènes de ménage ou plus aucun principe de l’écoute active et de la communication non violente n’est respecté. “Ce n’est pas parce que le ton monte qu’une relation est en danger.”

En revanche, selon le docteur Gottman, c’est la façon dont les couples se disputent qui peut prédire si leur relation va durer ou non. En effet au sein de son “Love Lab”, il a demandé aux couples qu’il observait de discuter de sujets de conflits au sein de leur relation et a décelé plusieurs choses :

  • Premièrement, un démarrage brutal de la conversation mène presque inévitablement à un échec. Le mépris, le sarcasme, les critiques et le ton accusateur ne sont pas vraiment les meilleurs atout que vous puissiez avoir pour tenter de résoudre un désaccord. Si vous sentez que vous êtes trop irrités pour démarrer la conversation de manière calme et un minimum courtoise, calmez vous et revenez plus tard.
  • Deuxièmement, ce qu’il appelle les quatre cavaliers, différents types d’interactions négatives lors de disputes qui peuvent être fatals à une relation s’ils sont trop souvent présents. Selon le docteur Gottman, les quatre cavaliers apparaissent dans l’ordre suivant : la critique, le mépris, l’attitude défensive et la dérobade. Je ne vais pas vous les expliciter en détail, le livre le fait déjà parfaitement, mais les critiques incessantes peuvent mener à l’installation du mépris au sein du couple (souvent du côté de la personne qui émet les critiques), ce qui, non seulement diminue fatalement les chances de trouver un accord sur le sujet mais qui met également grandement en péril la relation puisqu’il traduit un dégoût de la part d’une des deux personnes vis-à-vis de l’autre. Face aux critiques incessantes et au mépris du ou de la partenaire, il est normal qu’une personne tente de se défendre. Malheureusement, cette attitude ne mène presque jamais à une résolution de conflit mais plutôt à une escalade dans ce dernier. Enfin, la dérobade apparaît le plus souvent lorsqu’un des deux partenaires décroche de la conversation. C’est le fameux “laisse tomber” qui signe la capitulation d’une des deux parties.
  • Troisièmement, le sentiment de noyade que peut ressentir l’un des partenaires lorsqu’il reçoit une charge de négativité exprimée par les critiques, le mépris ou l’attitude défensive peut expliquer le cavalier de la dérobade vu plus haut. En réalité, ce serait pour se protéger contre ce sentiment de noyade dû à la négativité reçue/perçue que les personnes qui se dérobent, le font. Malheureusement, la dérobade implique généralement de se désinvestir affectivement de la discussion, et plus généralement de la relation.
  • Quatrièmement, le langage corporel. Au sein de son “Love Lab”, le docteur Gottman a réalisé différentes mesures physiologiques chez les couples lorsqu’ils se disputaient. Il a pu observer que, pour certains partenaires, l’impression d’être submergé était perturbant pour eux. En effet il a pu observer une accélération du rythme cardiaque et de la tension artérielle, ainsi que la production de certaines hormones telles que l’adrénaline (qui vous permet de fuir ou de combattre un danger), etc. Si ces manifestations sont répétées, l’issue de la relation s’avère souvent fatale puisque ces conditions traduisent une détresse affective intense et que cette détresse ne nous donne que deux choix de réponse : combattre ou fuir. Dans ce cas, résoudre le conflit s’avère impossible.
  • Cinquièmement, les tentatives de rapprochement sont les efforts que les deux partenaires peuvent réaliser pour diminuer la tension et ralentir l’arrivée du sentiment de noyade. Ce sont des techniques extrêmement efficaces pour désamorcer un conflit envenimé puisqu’elles diminuent le stress et limite donc l’affolement des signaux physiologiques de la noyade. Lorsque les couples réussissent leurs tentatives de rapprochement, c’est à dire lorsqu’un des partenaires réalise une tentative et que l’autre l’entend et y répond favorablement, les dégâts causés par les quatre cavaliers sont réparés et leur couple demeure stable et heureux. Malheureusement lorsque cette tentative n’est pas entendue, le mépris ou l’attitude défensive ne s’en trouvent que renforcés, ce qui vient encore une fois grandement compromettre l’issue de la discussion, et de la relation.
  • Finalement, lorsque la relation est submergée par la négativité, le présent et le futur de cette relation sont compromis mais le passé également. Selon le docteur Gottman, lorsqu’une relation est sur le point d’exploser, les souvenirs partagés sont réécrits par le couple et, lorsqu’un couple heureux privilégiera les côtés positifs des événements antérieurs et les souvenirs plaisants, un couple malheureux ne se rappellera que des petits détails négatifs des événements antérieurs (par exemple que monsieur est arrivé en retard au mariage, etc.). Lorsque le couple est plongé dans la négativité à tel point qu’il en arrive à réécrire les souvenirs communs, une issue positive est fortement compromise.

Malheureusement, lorsque des couples en arrivent aux stades cités plus haut, la fin est proche. Mais selon le docteur Gottman, rien n’est perdu pour autant. Au cours de ces seize ans de travaux, il a développé une thérapie de couple qui ne se concentre pas sur la façon de gérer les désaccords au sein d’un couple mais plutôt sur la façon de vivre ensemble en dehors des moments difficiles. Et pour cela, il a établit 7 lois qui permettent aux couples de surmonter les difficultés et de vivre heureux.

Première loi : enrichir sa “carte du tendre”

Pour le docteur Gottman, enrichir sa carte du tendre signifie connaitre tout de l’univers de la personne avec qui on partage sa vie. Pour lui, connaitre son/sa partenaire est un aspect primordial pour une relation de couple. Puisque peut-on réellement aimer quelqu’un que l’on ne connait pas ?

Pour lui, connaitre son partenaire et son univers permet également de traverser les moments bouleversants et/ou difficiles dans la vie de couple.

Seconde loi : cultiver la tendresse et l’estime réciproques

Selon le docteur, la tendresse et l’estime entre les deux partenaires sont des remèdes au mépris. En effet, ce sont ces deux choses qui permettent de respecter et d’honorer son/sa partenaire et de stopper l’assaut des quatre cavaliers. Cultiver la tendresse et l’estime pour son/sa partenaire (connaitre ses qualités, (re)penser à ce qui nous a fait l’aimer, etc.) est un élément fondamental pour entretenir son couple.

Troisième loi : se tourner l’un vers l’autre au lieu de se détourner l’un de l’autre

Pour le docteur, se tourner l’un vers l’autre signifie partager des petits moments du quotidien avec son/sa partenaire. C’est échanger sur des petites choses banales de la vie de tous les jours. Ces petits moments d’attention et d’affection quotidiens permettent de créditer ce que le docteur appelle le “compte d’épargne affectif” du couple, qui, à son tour, permet de faire face aux mauvaises périodes et/ou aux conflits dans le couple. De plus, ce compte d’épargne affectif permet également d’entretenir un amour durable.

Quatrième loi : se laisser influencer par son/sa partenaire

Lors de ces observations, le docteur Gottman s’est rendu compte qu’en couple, les femmes étaient beaucoup plus enclines à accepter l’influence de leur partenaire que les hommes alors que “les hommes qui permettent à leur femme de les influencer sont plus heureux en ménage et ont moins de risque de divorcer que ceux qui résistent à son influence” puisque cet état d’esprit permet d’éloigner les quatre cavaliers (en partie parce que la femme ne se sentira pas frustrée ou humiliée de ne pas être entendue ou considérée par son mari). De plus, les hommes peuvent apprendre beaucoup de choses de leurs femmes s’ils se laissaient influencer par elles puisqu’elles sont expertes des relations sociales et affectives, ce qui permettrait également une meilleure entente maritale 😉

Le docteur Gottman et son équipe se sont rendus compte grâce à leurs observations qu’il existait deux types de conflits dans un couple. Les conflits “solubles” et les conflits “permanents” et il semble important de savoir les identifier afin de mettre en place des stratégies efficaces. Pour eux, les problèmes solubles peuvent, comme leur nom l’indique, être résolus tandis que les problèmes permanents, eux, feront toujours partie du couple et il faudra apprendre à vivre avec.

Cinquième loi : résoudre les problèmes solubles

Cette cinquième loi repose sur cinq principes pour tenter de résoudre un conflit soluble au sein d’un couple.

  • Démarrez la discussion en douceur
  • Apprenez à faire et à accepter les tentatives de rapprochement
  • Réconfortez-vous vous-même et réconfortez l’autre
  • Faites des compromis
  • Soyez tolérants des fautes de l’autre

Comme expliqué par le docteur dans le livre, ces principes ne requièrent aucune formation. Il suffit simplement de traiter son/sa partenaire comme on traiterait un invité c’est à dire avec bienveillance et courtoisie.

En résumé, c’est dans ces moments là que vos compétences en communication (non-violente) seront utiles !

Sixième loi : surmonter les blocages

L’objectif de cette sixième loi n’est pas de résoudre le problème mais de débloquer le dialogue afin que vous puissiez en discuter sans vous blesser mutuellement. Selon le docteur Gottman, les problèmes insolubles trouvent leur origine dans l’insatisfaction des rêves et aspirations qui font partie de vous et qui donnent un sens à votre existence. Malheureusement, parfois ces rêves restent enfouis et ne sont pas connus des personnes qui les possèdent, et c’est dans ces moments là que les conflits naissent et qu’on ne parvient pas à trouver de terrain d’entente. La solution réside dans l’identification des rêves sous-jacents aux conflits afin de pouvoir en discuter. La meilleure façon de sauver ou d’enrichir un couple est de reconnaître et de respecter les rêves de l’autre.

Septième loi : aller dans le même sens

C’est peut-être la loi qui semble la plus logique des lois explicitées dans ce livre. Etre en couple ne signifie pas simplement se partager les corvées, faire des activités ensemble et avoir des relations sexuelles. Cela veut aussi dire que vous partagez la même philosophie de vie et les mêmes valeurs. Et plus vous partagerez un sentiment profond de ce qui donne un sens à votre vie commune, plus votre relation sera épanouissante et durable.

Finalement, ces sept principes n’ont pas pour vocation de résoudre tous vos conflits conjugaux ou de sauver votre couple à votre place mais simplement de vous donner des clés pour initier et maintenir un changement. Entretenir et faire marcher un couple est loin d’être une chose facile, mais en suivant les conseils dispensés dans ce livre, vous pourrez constamment améliorer votre relation et votre épanouissement conjugal.

Gottman, J. M., Silver, N., & Beaulieu, D. (2000). Les couples heureux ont leurs secrets: les sept lois de la réussite. JC Lattès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *